Dans le 18ème arrondissement on parle souvent de la génération des anciens (la Scred, Flynt, Nasme ou Hugo pour ne citer qu’eux), mais pourtant, à l’ombre de ses imposantes statues (et dans un style pour le moins différent), des petits jeunes font leur trou de manière bien décomplexée.

Parmi ces jeunes pousses bourrés de talent, on retrouve Junior Bvndo, qui commence doucement à faire parler de lui, à tel point qu’il a récemment signé chez Panenka Musique, label entre autres de Georgio et Plk. Ses premiers clips ont commencé à apparaître il y a à peu près un an, et sa stratégie de com’ est parfaitement rodée, nous alimentant en clips avec une belle régularité. Dans la logique des choses une mixtape devait sortir, pour servir de carte de visite, et c’est chose faite avec Direct t’es refait, sortie le 29 mars dernier.

16 titres composent cette mixtape à la pochette colorée qui reflète l’esprit enfantin de Junior Bvndo. D’ailleurs 16 titres c’est aussi à l’image de la spontanéité du jeune homme, qui n’hésite pas à faire feu de tout bois.

Les titres racontent la vie de tiek, le besoin de faire du fric par tous les moyens possibles, souvent la bicrave, et pouvoir dépenser ce même fric dans des plaisirs joyeux et simples, comme une montagne d’alcool, des belles govas (même si Junior, 17 ans au compteur, n’a pas l’âge pour avoir le permis, mais ça n’est qu’un détail).

La couleur musicale, à l’image de la spontanéité du jeune rappeur, part dans tous les sens, alternant entre la trap racailleuse (Cash’n’Kush en feat avec Leto de PSO Thug) et les sonorités afrotrap et plus dansantes (Kimpembe ou Bouteille). Ce qui fait la cohérence de cet album c’est avant tout la volonté de bouffer le micro jusqu’à l’extinction de voix. Le rookie s’époumone sur tous les titres, on sent qu’il donne tout ce qu’il a, dans la longue lignée des bavards au micro.

Il résulte de tout cela un mélange indéniablement sympathique de spontanéité et de gimmicks qui restent fixés un long moment (on pense par exemple au titre Dans l’appart, avec ce refrain diablement efficace). La mixtape peine à tenir la longueur et dans les 16 titres certains sont plus faibles, mais l’ensemble nous donne un aperçu du potentiel de Junior Bvndo, qui reste à suivre de près.

Publicités

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.